Kératocône 2018-06-05T15:25:20+02:00

Kératocone

Définition

Il s’agit d’une pathologie non inflammatoire de la cornée qui s’amincit, se déforme progressivement et prend une forme de cône irrégulier. Celle-ci s’accompagne d’une baisse d’acuité visuelle.

Cette pathologie touche principalement les adultes jeunes.

Quels symptômes ?

L’évolution progressive du kératocône entraine une baisse d’acuité visuelle, non corrigeable en lunettes, par formation d’un astigmatisme irrégulier et d’une myopie. La maladie est souvent asymétrique entre les deux yeux. Les symptômes visuels sont liés au stade de la maladie et à l’importance de la déformation de la cornée.

Les patients présentent aussi le plus souvent une photophobie et une irritation chronique.

Les formes avancées peuvent être à l’origine de cicatrices à l’intérieur de la cornée aggravant la baisse d’acuité visuelle.

Causes

Les causes du kératocône ne sont pas encore parfaitement élucidées.

Il existe sans nul doute des causes génétiques sans qu’un gêne en particulier soit isolé.

Par ailleurs, il existe une corrélation importante avec :

  • l’atopie et les allergies
  • la trisomie 21
  • la maladie de Marfan

Une forte relation de cause à effet est retrouvée avec les frottements oculaires chroniques, accélérant l’évolution de la maladie.

Evolution

Le kératocône, souvent découvert à l’âge de la puberté, évolue en général jusqu’à l’âge de 30-40 ans avant de se stabiliser.

La maladie peut présenter une vitesse d’évolution variable au cours de la vie d’un individu avec aggravation irrégulière.

Quels traitements ?

Il faut distinguer les traitements ayant pour but de limiter ou d’arrêter l’évolution du kératocône des traitements ayant pour but l’amélioration de l’acuité visuelle.

Le cross-linking est la seule technique aujourd’hui permettant de limiter ou de stopper l’évolution du cône. Les protocoles de traitements et ses résultats sont encore en cours d’études.

Les différentes solutions proposées pour améliorer l’acuité visuelle sont :

  • Les lentilles rigides (ou hybrides) spécialement dédiées aux kératocônes. Elles représentent la solution de choix en première intention.
  • Les anneaux intra-cornéens permettent de recentrer et d’aplatir le cône afin de diminuer l’irrégularité centrale et la myopisation.
  • La photokératectomie réfractive à profondeur limitée permet aussi dans certains cas de régulariser la surface visuelle centrale.
  • En dernier recours, une greffe de cornée peut être proposée en cas d’acuité visuelle très basse et d’impossibilité de mise en place des autres techniques.
Plus d'informations avec l'association Keratocône