//Uvéite & inflammation intraoculaire
Uvéite & inflammation intraoculaire 2018-06-05T15:22:01+02:00

Uvéites – inflammation intraoculaire

Définition

Les uvéites (ou inflammations intraoculaires) correspondent à une inflammation de l’uvée, correspondant schématiquement aux tissus internes de l’œil. L’uvée se compose de l’iris et des corps ciliaires, de la choroïde et par extension dans les uvéites de la base du vitré et de la rétine.

Les différentes uvéites peuvent être classées anatomiquement :

  • Uvéite antérieure : touche la chambre antérieure et l’iris
  • Uvéite intermédiaire : touche principalement le vitré
  • Uvéite postérieure : rétine et choroïde
  • Pan-uvéite : ensemble des structures touchées

Quels symptômes ?

La présentation typique d’une uvéite est un œil rouge et douloureux rapidement progressif associé à une baisse de l’acuité visuelle.

Certaines uvéites, notamment chez l’enfant, ou uvéites strictement postérieures, peuvent se présenter sans rougeur ni douleur.

Causes

Schématiquement, les uvéites peuvent se classer comme suit selon leur cause :

  • Les uvéites infectieuses : l’inflammation intraoculaire survient en réponse à une agression infectieuse.
  • Les uvéites inflammatoires, dans lesquelles on distingue :
  • Les uvéites symptômes d’une maladie systémique générale. Les causes sont multiples.

Il peut s’agir en autres :

  • D’une pathologie inflammatoire rhumatologique
  • D’une pathologie auto-immune
  • D’une vascularite…
  • Les uvéites à présentation strictement oculaire, plus rares : il s’agit d’inflammations ophtalmologiques isolées, qui ne touchent aucun autre organe. Pour la plupart il n’y a pas de cause trouvée, uniquement des hypothèses.

Aujourd’hui une cause est retrouvée dans environ 60% des uvéites (plus ou moins en fonction de la localisation anatomique de l’inflammation).

 

Diagnostic

Le diagnostic d’uvéite est fait par votre ophtalmologiste par l’examen clinique.

Les examens complémentaires ophtalmologiques permettront d’évaluer les complications intraoculaires de l’inflammation (œdème rétinien, œdème papillaire, …).

De nombreux examens biologiques et radiologiques seront réalisés afin de trouver la cause de l’uvéite. Des prélèvements intraoculaires pourront dans certains cas être prescrits.

Une collaboration avec un médecin interniste ou un rhumatologue seront souvent nécessaire en cas de suspicion d’uvéites symptômes d’une pathologie systémique.

Quels traitements ?

Il faut distinguer :

  • D’une part le traitement symptomatique de l’inflammation introduit en urgence en cas d’inflammation majeure afin de limiter les séquelles oculaires et des douleurs. Il s’agit en priorité des corticoïdes utilisés en gouttes ou en injections.
  • D’autre part, le traitement de la cause si celle-ci est trouvée.

Evolution

L’évolution est principalement liée à la cause de l’uvéite.

En cas de cause retrouvée et traitée, il n’y aura potentiellement pas de récidive.
En cas de cause non retrouvée ou de pathologie mal contrôlée, des récidives de l’uvéite pourront avoir lieu.