///Occlusions d’artères rétiniennes
Occlusions d’artères rétiniennes 2018-06-20T09:07:09+02:00

Occlusions d’artères rétiniennes

Définition

Nous distinguons deux types d’occlusions d’artères rétiniennes :

  • l’occlusion d’artère centrale de la rétine
  • l’occlusion de branche centrale d’artère centrale de rétine, souvent moins grave.

Les deux types d’occlusions sont à considérer comme l’équivalent d’un accident vasculaire cérébral et devront être prises en charge comme tel.

Quels symptômes ?

L’occlusion d’artère centrale de la rétine se présente comme une baisse de vision totale de l’œil atteint, de manière brutale. La vision de cet œil est totalement noire, à l’exception parfois d’une petite zone temporale.

En cas d’occlusion d’une branche de l’artère, la zone irriguée par cette branche devient non fonctionnelle entrainant un scotome central ou périphérique dans la vision.

Causes

Ce type d’atteintes se rencontrent le plus souvent chez des patients âgés, présentant des facteurs de risques cardio-vasculaires : hypertension artérielle, diabète, hypercholestérolémie, tabagisme… Ces patients sont à fort risque de développer un accident vasculaire cérébral par mécanisme identique.

Dans de rares cas, une occlusion d’artère centrale de la rétine peut être la conséquence d’une vascularite inflammatoire, notamment d’une maladie de Horton.

Diagnostic

Le diagnostic est clinique. Les examens pratiqués seront entre autres :

  • Une rétino-photographie
  • Un OCT maculaire

Une angiographie sera réalisée à distance pour évaluer la reperméabilisation de l’artère.

Quels traitements ?

Il n’y a malheureusement aujourd’hui aucun traitement de l’occlusion d’artère rétinienne. En cas de non reperméabilisation de l’artère dans les six heures suivant l’occlusion, nous observons une destruction des cellules rétiniennes irréversible et une perte de vue de l’œil concerné.

De plus, en cas de non reperméabilisation de l’artère, la rétine sera soumise à un manque d’oxygène et sécrètera des facteurs favorisants la prolifération de néovaisseaux. Un traitement par photo-coagulation rétinienne au laser argon devra être réalisé afin d’éviter de graves complications. Celui-ci permettra de détruire les zones de rétines périphériques ischémiques souffrantes.