Troubles pupillaires 2018-06-05T15:45:25+02:00

Troubles pupillaires

Définition

Les troubles pupillaires désignent la présence d’une mydriase (pupille dilatée) ou myosis (pupille rétrécie).

Quels symptômes ?

Dans la plupart des cas, il n’y a pas de symptômes associés au trouble pupillaire. Le trouble est le plus souvent remarqué par l’entourage.

Dans certains cas, un trouble visuel, particulièrement en vision de près, peut être observé. Une atteinte douloureuse doit faire évoquer une urgence.

Causes

Les causes de mydriases sont :

  • une compression sur le trajet du nerf III intrinsèque
  • une atteinte rétinienne ou du nerf optique importante
  • une pupille d’Addie
  • une atteinte médicamenteuse…

Les causes de myosis sont :

  • le syndrome de Claude-Bernard-Horner
  • une atteinte médicamenteuse
  • un syndrome d’Argyll-Robertson…

Bilan

Il s’agira d’éliminer en priorité les urgences :

  • En cas de mydriase brutale : imagerie cérébrale (scanner, IRM) à la recherche d’un anévrisme compressif.
  • En cas de myosis brutal : imagerie des vaisseaux du cou à la recherche d’une dissection carotidienne.

Une fois l’urgence éliminée, le reste du bilan se fera en lien avec un service de neurologie.

Quels traitements ?

Le traitement est le celui de la cause. La prise en charge sera souvent faite en lien avec un service de neurologie.