Syndrome sec oculaire 2018-06-05T15:39:00+02:00

Syndrome sec oculaire

Définition

Le syndrome sec est une pathologie chronique inflammatoire touchant la surface oculaire et se traduisant par une sensation d’œil sec. Il est particulièrement répandu dans la population.

Même si cette pathologie est souvent mal vécue par le patient du fait de la permanence des symptômes, celle-ci se présente le plus souvent sous une forme légère. Les formes graves sont beaucoup plus rares et le plus souvent secondaire à une autre maladie.

Quels symptômes ?

Les plaintes exprimées par les patients sont multiples :

  • sensation de grain de sable
  • photophobie
  • sensation de brûlure
  • difficulté d’ouverture palpébrale au lever
  • démangeaisons …

La multitude des symptômes tend à les rattacher parfois faussement à une allergie ou une infection chronique.

Un syndrome sec sévère, bien que rare, peut être à l’origine d’une atteinte grave de la cornée à type d’ulcère ou de néovascularisation.

Causes

Le syndrome sec oculaire peut être divisé en deux grandes catégories souvent liées :

  • diminution de la qualité des larmes et de leur stabilité
  • diminution de la quantité de larmes

Une fois installé, le syndrome sec évolue en double cercle vicieux avec auto-aggravation :

  • La sécheresse augmente l’inflammation de la surface oculaire qui augmente elle-même la sécheresse.
  • L’inflammation de la surface oculaire entraîne une inflammation des glandes lacrymales ne fonctionnant alors plus correctement et diminuant la qualité lacrymale et aggravant la sécheresse.

La grande majorité des syndromes secs est liée au vieillissement des glandes lacrymales. Souvent, des causes multiples surajoutées viennent altérer la qualité ou la quantité de larmes : diminution des clignements, pathologies des paupières, médicaments, allergie, …

De plus, les conditions de vies actuelles favorisent son développement : pollution de l’air ambiant, air sec de climatisation, diminution du clignement sur les écrans, …

Dans de rares cas, le syndrome sec est lié à une pathologie plus générale : syndrome de Goujerot-Sjögren, rosacée…

Quels traitements ?

Le traitement du syndrome sec est long et souvent difficile. Il n’apporte pas tout le temps satisfaction au patient ou au praticien.

Le traitement du syndrome sec passe le plus souvent par l’utilisation de substituts lacrymaux et une amélioration des conditions environnementales.

En fonction de l’examen, différents traitements pourront être proposés en sus :

  • clous méatiques
  • soins de paupières quotidiens
  • traitements anti-inflammatoires ponctuels
  • traitement immuno-modulateur local
  • serum autologue…

Le traitement de la cause, locale ou générale, devra être instauré si celle-ci existe.